mercredi 8 novembre 2017

8 - Office de Sexte : le gratin (dauphinois)

8 septembre, 12h00

Je me suis planqué dans un coin avant le début de l'office de Sexte, parce que j'ai l'habitude de réciter l'Angelus à cette heure-là.
L'entrée dans l'église abbatiale me fait toujours autant d'effet. On a l'impression que Jésus nous attend au fond...


Sexte, c'est sympa parce que cela ne dure pas trop longtemps et qu'après il y a le déjeuner :-)


A la fin de l'office, le frère hôtelier fait un signe de la main vers les messieurs pour les engager à suivre les moines qui quittent l'église par la porte qui mène à leur cloître puis de là à leur réfectoire. Les dames, elles, savent qu'elles peuvent alors se rendre à leur salle à manger, équipée d'un coin cuisine sympa, avec four à micro-ondes, cuisinière à gaz, réfrigérateur et tout le bazar et son train (comme disait Bonne Maman).


Au menu, melon, tranche d'agneau d'au moins 150 g., rôti aux herbes, gratin Dauphinois é-to-nnant, salade verte, fromage ou yaourts bulgares et compote de figues. Le gratin est tellement bon que je ne peux résister à aller dans la cuisine des Frères à la fin du repas pour féliciter le frère-chef. Surprise, c'est un professionnel en civil, toque et tout. Ceci explique cela !


Pendant le déjeuner, auquel avait été convié un archimandrite bulgare de passage, nous avons eu droit à de la musique enregistrée par un monastère orthodoxe bulgare, et l'invité du Père-abbé était ravi.

(photo postée sans autorisation, mais bon...)

Après une heure de sieste pour ceux qui en ont besoin, nous nous retrouvons tous pour un office de None avancé à... 13h30, ce qui n'est pas dénué de sens car cela permet d'avoir devant soi presque quatre heures de disponibles pour travailler, se balader ou aller "en ville" faire deux ou trois courses à Ganagobie-village ou à Figoli.

Le village de Ganagobie - crédit photo (c) Google

17h30 : Vêpres. n'oubliez pas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire